Saiba o que contém a vacina H1N1 (francês)

Posted: 20 Novembro, 2009 in gripe, Gripe H1N1, Política, Saúde, Segredo

Des millions reçoivent volontairement des doses de vaccins en injection ou par aérosol sans connaître leurs composants dangereux. Ils contiennent, variant selon le fabricant, de nombreux adjuvants, stabilisants, neutralisants, agents porteurs et conservateurs dont :


25 microgrammes de mercure (thimerosal), une neurotoxine connue, un microgramme est considéré comme toxique selon le NIH, » le mercure et tous ses composés sont toxiques ; l‘exposition à des taux excessifs peut endommager de manière permanente ou endommager fatalement le cerveau et les reins » de même «une exposition à de très faibles quantités » peuvent aussi causer «des réactions allergiques, des dommages neurologiques et la mort » ; c’est aussi lié à l’autisme.

Hydroxide d’aluminium et phosphate, connu pour être lié à certaines maladies neurodégénératives, dont la maladie d’Alzheimer, l’Office of Occupational Safety and Health Administration (OSHA) fait été de preuve de fibrose pulmonaire détectée aux rayons X chez des travailleurs ; il rapporte également que des malades qui subissent des dialyses sur du long terme développent des troubles de la parole, démence, ou convulsions.

Formaldehyde, un cancérigène connu selon le National Center Institute ; lié également à des problèmes de l’appareil respiratoire et des effets sur les systèmes lymphatique et hématopoiétique (en relation avec les cellules du sang humain).
Gelatine, polysorbate 80 et résines – des composants qui provoquent des réactions allergiques graves ;
Sulfate d’ammonium, qu’on suspecte d’être un toxique et neurotoxique gastro-intestinal et du foie ;
Sorbitol, suspecté d’être un toxique gastro- intestinal et du foie ;
Phenoxyethanol ( antigel) un toxique suspect d’agir sur le développement et la reproduction ;
Beta-propiolactone, un cancérigène connu suspecté d’être toxique pour l’appareil gastro-intestinal , le foie, l’appareil respiratoire, la peau et les organes des sens ;
Gentamycine , un antibiotique ;
Triton X100, un puissant détergent ;
Des tissus et fluides animaux, dont du sang de cheval potentiellement contaminé, du cerveau de lapin, rein de chien, embryon de poulet, œuf de poule, œuf de canard, sang de porc, et protéine de truie/tissu ;
Sérum de veau de fœtus de bovin ;
Cellules cancéreuses macérées ;
Cellules diploïdes de tissus de fœtus humains avortés ou des cellules souches omnipotentes (totipotentes, donc des personnes de l’espèce humaine…), et /ou
D’autres ingrédients variant selon le producteur…..Glutamate de sodium…Virus divers complets…RFID traceurs , particules nano métriques qui provoquent l’ Alzheimer…

Il a été prouvé que la vaccination d’adjuvants à base d’huile comme le squalène génère des réponses immunitaires concentrées et soutenues au cours de longues périodes de temps. [VI]
Une étude datant de l’an 2000 et publiée dans l’American Journal of Pathology (journal américain des pathologies) a démontré qu’une seule injections de l’adjuvant squalène chez les rats déclenchait “une inflammation chronique du système immunitaire, liée à l’immunité et spécifique aux articulations”, aussi connue sous le nom de polyarthite rhumatoïde [VII]
Les chercheurs ont conclu que l’étude soulevait des questions concernant le rôle des adjuvants dans les maladies inflammatoires chroniques.
Ce que le squalène fait aux humains
Votre système immunitaire reconnaît le squalène comme une molécule d’huile native de votre corps. On le trouve dans votre système nerveux et dans votre cerveau. En fait, vous pouvez consommer du squalène dans l’huile d’olive (cf. http://articles.mercola.com/si…lon-cancer.aspx ) et non seulement votre système immunitaire reconnaîtra celui-ci, mais vous profiterez aussi des avantages de ses propriétés antioxydantes.
La différence entre le « bon » et le « mauvais » squalène est la voie par laquelle il entre dans votre corps. L’injection est une voie d’entrée anormale qui incite votre système immunitaire à attaquer tout le squalène qui se trouve dans votre corps et pas seulement l’adjuvant du vaccin. Votre système immunitaire tentera de détruire la molécule partout où il la trouve, y compris dans les endroits où elle se rencontre naturellement, et où elle est vitale à la santé de votre système nerveux.

Un adjuvant, le squalène,  a contribué à la cascade de réactions appelée « Syndrome de la guerre du Golfe », documentée chez les soldats impliqués dans la guerre du golfe. Les symptômes qu’ils ont développés comprenaient de l’arthrite, de la fibromyalgie, de la lymphadenopathie, des éruptions cutanées photosensibles (…) de la fatigue chronique, des maux de tête chroniques, des pertes de poils corporels anormales, des lésions cutanées ne guérissant pas, des ulcères aphteux, des étourdissements, de la faiblesse, des pertes de mémoire, des convulsions, des changements  d’humeur, des problèmes neuropsychiatriques, des effets anti-thyroïde, de l’anémie, une élévation de l’ESR (Erythrocytes), du lupus erythemateux disséminé, de la sclérose en plaques, de la SLA (sclérose latérale amyotrophique), le phénomène de Raynaud, le syndrôme de Sjorgreen, de la diarrhée chronique, des sueurs nocturnes et des fièvres de bas grade ».

http://expovaccins.over-blog.com/article-33523595.html

Ce vaccin contre le H1N1 contient donc en résumé notamment des produits fortement toxiques ou des poisons: du sulfate d’ammonium (un poison), de la Bêta-propiolactone (poison), des levures génétiquement modifiées (qui peuvent s’incorporer dans l’ADN), de l’ADN bactérien ou viral d’animaux, du latex, du glutamate de sodium (neurotoxique), de l’aluminium (neurotoxique très dangereux), du formaldéhyde (poison), des micro-organismes (virus ou bactéries), du polysorbate 80 (cancérigène), du tri(n)-butylphosphate (poison), du glutaraldehyde (poison), … du mercure (poison très dangereux), de la néomycine (un toxique pouvant être mortel), du phénol/phenoxyethanol (produit toxique), du Borate de sodium (insecticide), … . Ces produits sont destinés à fortement affaiblir l’organisme dans le meilleur des cas ou à tuer directement.

Tout ça en prévision d’une grippe qui tue moins qu’une grippe ordinaire et en souvenir d’une grippe espagnole qui ne tua personne en Grèce … car personne n’y fut vacciné!

On te vole ta liberté, ton corps, tes enfants pour quels obscures dessins ?

Un officier catholique de la Garde côtière étatsunienne, Joseph Healy, avait refusé la vaccination obligatoire contre l’hépatite A parce que le vaccin proposé était fabriqué à partir d’un enfant avorté à 14 semaines. La Gardelieutenant-commandant Healy sous prétexte que la foi catholique ne s’oppose pas à la vaccination (ce qui est certes vrai). L’officier ayant esté en justice la Garde côtière vient – ce 9 mai – de dire qu’elle accordait l’exemptiondemandée.
Ceci attire l’attention sur une horrible réalité : aujourd’hui de nombreux vaccins (voir une liste ici, même si les produits peuvent parfois être différents ici et en Amérique) sont fabriqués à partir d’enfants avortés !!! L’association Children of God lutte contre cette pratique et demande au moins l’obligation de renseignement sur les sources des vaccins. En France nous sommes en retard… Or beaucoup, et de plus en plus, de vaccins, sont fabriqués par ces méthodes abominables, et c’est notre devoir de nous y opposer. côtière permet des exemptions religieuses pour ceux dont les croyances s’opposent à l’immunisation, mais ses supérieurs ont refusé l’exemption au

L’Académie pontificale pour la vie a rédigé un excellent document sur la question, très précis, en anglais ici, intitulé : Moral Reflections on vaccines prepared from Stem Cells derived from aborted Human Foetuses. Le document fait une liste provisoire de vaccins provenant de cadavres d’embryons (e.g. Poliovax contre la polio, Imovax contre la rage…), puis étudie la gravité morale des différentes coopérations avec cette horreur : la préparation, la distribution et la publicité, pour de tels vaccins, sont illicites car constituent une coopération formelle passive à l’avortement; les producteurs de tels vaccins se rendent coupables d’une coopération matérielle passive s’ils ne recherchent pas d’autre source de vaccin pour la même maladie; les utilisateurs, simples citoyens, commettent une coopération matérielle passive et éloignée au mal, d’autant que cela renforce le consensus social d’acceptation de la pratique. Pour autant, de façon temporaire et en cas de grave nécessité sanitaire, il n’est pas obligatoire d’éviter une telle coopération éloignée au mal. « Cela demeure un devoir moral de continuer à lutter et à employer tout moyen légal pour rendre la vie difficile aux industries pharmaceutiques qui agissent sans scrupules ni éthique. Cependant, le fardeau de cette importante bataille ne peut ni ne doit tomber sur les enfants innocents et sur la situation sanitaire de la population. » Il est inacceptable d’obliger ceux-ci à choisir entre agir contre leur conscience et mettre leur santé ou celle de leurs enfants en danger. Chacun a une grave responsabilité d’utiliser son objection de conscience face à un vaccin d’origine embryonnaire, pour le refuser quand existe une autre possibilité, ou du moins protester quand celle-ci n’existe pas.

Grippe A : la loi coercitive (vaccins ou menottes) a été votée pendant l’été dans de nombreux pays, exemple……au Québec, certes, mais on pourra toujours reprocher aux gouvernements des autres pays de ne pas être qussi protectionniste de la société et aussi garant du bien-être de tous… pour votre sécurité. Alors, attendons-nous à tout en France! Je vous fais grâce de l’ensemble de la loi (libre à vous de la lire entièrement). Voici seulement quelques extraits tout simplement hallucinants et dignes d’un vrai totalitarisme.

Déni de l’autorité des parents :

“Toutes les ordonnances peuvent, au besoin, être émises contre le parent, le tuteur ou la personne qui a la garde légale de la personne visée (…) Lorsque la personne visée par un ordre du directeur de santé publique est mineure, l’ordre doit être également adressé à l’un de ses parents ou, le cas échéant, à son tuteur ou, à défaut, à la personne qui en a la garde légale et le parent, le tuteur ou le gardien doit s’assurer que l’ordre est respecté”.

Déni de la vie privée :

“Sous réserve de l’article 98, un directeur de santé publique peut, lorsque requis dans le cadre d’une enquête épidémiologique (…) ordonner à toute personne, ministère ou organisme de lui communiquer ou de lui donner accès immédiatement à tout document ou à tout renseignement en sa possession, même s’il s’agit d’un renseignement personnel, d’un document ou d’un renseignement confidentiel”.

Déni de la responsabilité des personnes :

“Au cours de l’état d’urgence sanitaire, malgré toute disposition contraire, le gouvernement ou le ministre, s’il a été habilité, peut, sans délai et sans formalité, pour protéger la santé de la population ordonner la vaccination obligatoire de toute la population ou d’une certaine partie de celle-ci contre la variole ou contre une autre maladie contagieuse menaçant gravement la santé de la population”.

Déni de la liberté individuelle :

“Si une personne fait défaut de se soumettre à la vaccination visée par un ordre donné en vertu de l’article 123, tout juge de la Cour du Québec ou des cours municipales des villes de Montréal, Laval ou Québec ayant juridiction dans la localité où se trouve cette personne, peut lui ordonner de s’y soumettre (…) Le juge peut en outre, s’il a des motifs sérieux de croire que cette personne ne s’y soumettra pas et qu’il est d’avis que la protection de la santé publique le justifie, ordonner que cette personne soit conduite à un endroit précis pour y être vaccinée”.

Enfermement possible :

“Un directeur de santé publique peut demander à tout juge de la Cour du Québec ou des cours municipales des villes de Montréal, Laval ou Québec ayant juridiction dans la localité où se trouve une personne qui a fait l’objet d’un ordre d’isolement, une ordonnance enjoignant à cette personne de respecter l’ordre du directeur et de demeurer isolée pour une période d’au plus 30 jours. (…)

Le juge peut accorder l’ordonnance s’il est d’avis que mettre fin à l’isolement constituerait une grave menace à la santé de la population et que dans les circonstances il s’agit de la seule mesure efficace pour protéger la santé de la population. Il peut aussi accorder une ordonnance obligeant la personne à recevoir un traitement permettant d’éliminer les risques de contagion lorsqu’il est disponible ou rendre toute ordonnance qu’il estime appropriée”.

Tout ça en prévision d’une grippe qui tue moins qu’une grippe ordinaire et en souvenir d’une grippe espagnole qui ne tua personne en Grèce … car personne ne fut vacciné!

http://desiebenthal.blogspot.com/2009/11/vaccins-base-dembryons-humains-le.html

http://desiebenthal.blogspot.com/2009/11/adjuvants-toxiques-et-mortels-des.html

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1814%3Acroatian-priest-says-vaccine-for-destruction-of-humanity-worldwide&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=fr

Deixe uma Resposta

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s